Rue Jean Vivant, une affaire rondement menée

Huit heures quarante cinq, la pelle équipée de sa tarière est à pied d’œuvre rue Jean-VivantOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Marc et Pierre sont déjà sur place. Nous voici donc cinq maintenant avec Louis et moi.
Déchargement de la pelle.
Bientôt les vaillantes et les vaillants arrivent peu à peu. En fin de compte nous serons bien une vingtaine à passer sur le chantier ; Marc, Pierre, Louis, Bernard, Christian, Jacques, Marie, Lucie, Jacqueline (Vivant), Yves, Ginou, Stéphane, Fabienne, Jean-Jacques, Marie-Hélène, Nicolas, Françoise, Maïté… et j’en oublie.
C’est Louis qui pilote la machine ; en moins de deux heures, tous les trous sont creusés. Les piquets sont rapidement mis en placeP1000505
Mais c’est bientôt l’heure du casse-croûte ; Jacqueline Vivant a tout prévu, café, thé, chocolats, pastis.
Après l’épisode réconfort, retour au chantier. Les arbres sont pralinés et placés dans leur trou. Les trous sont comblés avec terre et terreau fourni par l’entreprise Laborde, tout comme le camion.
Les filles préparent les cheveux, répulsifs pour les chevreuils. Puis les arbres sont protégés et liés à leur piquet.
Quatre arbres en excédent seront plantés dans le verger du lac.
Il ne reste plus qu’à mettre au pied des arbres, le BRF que nous ont livré les services techniques de la ville.
A midi, tout est terminé.P1000512
Rangement du chantier, chargement de la pelle et… direction la «Salle basse» aimablement mise à disposition par l’Eglise réformée. Là, bien au chaud, apéro et casse-croûte, fort convivial, ma foi.
Prochain chantier, l’assemblée générale.

Publicités
Publié dans Aucune, Plantations

Commando sur Montesquieu

Samedi 24 novembre, 7 mercenaires ont embarqué dans le fourgon mis à disposition par le Centre Socio Culturel, nouveau membre de l’association Orthez Biodiversité ; direction le Conservatoire Végétal Régional d’Aquitaine à Montesquieu dans le Lot et Garonne.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

But de l’expédition, repérer trente deux fruitiers formellement identifiés, destinés à valoriser la rue Jean Vivant et les ramener coûte que coûte dans leur Béarn d’origine :

Pommiers : Pay Bou, Perasse de Nay, Perasse de Gan, La Béarnaise, Cassou, Museau de lièvre rouge du Béarn, Suzette, Vedette du Béarn.
Poiriers : Calhau rosat, Marguerite Marillat, Tarquin des Pyrénées, La Béarnaise(1)

Pruniers : Datil, Caprane, Prune de Vars.
OLYMPUS DIGITAL CAMERAPêchers : Roussane, Canari.
Cerisiers : Guindoulh, Mourique.
Figuiers : Ronde de Bordeaux, Patacau(1).

Départ 7H45. Pause café à saint Justin. Arrivée 10H15.

L’affaire sera rondement menée ; les otages sont immédiatement repérés et mis à l’abri.

Le commando peut maintenant s’adonner au tourisme ; visite des stands, exposition de fruits, animaux divers, porcs noirs, chèvres des Pyrénées, conseils de plantation, lombricompostage, produits régionaux… De quoi passer une journée fort agréable.

Enfin, découverte du chapiteau restauration ; l’embarras du choix, aligot géant, charcuteries de tous horizons, fromages, vins et jus divers, miels, confitures, poulets, canards et autres délices.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’après-midi sera consacré à la visite des vergers, des ateliers divers et à la conférence sur l’agroforesterie.
Nous avons retrouvé quelques orthéziens qui nous ont confié leurs arbres et ont profité de notre remorque.

16H00, embarquement des otages et retour sur le Béarn.
Aujourd’hui les arbres sont en phase de debriefing et récupèrent confortablement en jauge douillette quelque part du côté de Montalivet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIls attendent patiemment leur installation rue Jean Vivant, le samedi 8 décembre.
Nous espérons que le comité d’accueil sera très nombreux.
(1) Ces deux exemplaires seront disponibles à l’automne prochain.

Publié dans Aucune, Plantations

Suivez les guides


Le 30 octobre, Marc, Christian et Bernard accompagnaient les Pastourelles et leurs petits enfants sur le site de La Queyre et autour du Lac du Grecq pour une sortie découverte sur le thème de la biodiversité. (Les Pastourelles est une association de randonneuses qui a son siège à Pau.)

Nous les avons accueillies sur le Parking du Lycée Agricole. Direction l’observatoire de La Queyre ; en chemin nous avons découvert les fruits sauvages des aubépines, des prunelliers  des troènes et autres néfliers.L’occasion de rappeler leur importance pour les oiseaux qui vont s’en nourrir pendant les mois d’hiver.

Passage par la mare des cistudes et traversée de la forêt de charmes au-dessus de la ferme du LEPA. Depuis l’observatoire tout le monde a pu admirer la chaîne des Pyrénées sous les vols de palombes.

Descente en bus jusqu’à la tour Moncade et descente sur le lac du Grecq par La Coudane.

Pique-nique très convivial au bord du lac.
L’après-midi, tour du lac commenté : Marc nous a fait l’historique du lac et Bernard a raconté l’histoire de l’association et fait découvrir la flore et la faune du lac.

En remerciement, l’association des Pastourelles a décidé d’adhérer à Orthez-Biodiversité et a fait un don conséquent à notre association. Christian, le trésorier a apprécié à sa juste valeur.Même les cigognes nous ont fait l’honneur de leur présence.

Publié dans Aucune

Prochain chantier

Les 8 et 15 décembre 2012, nous clôturerons l’année par la plantation de la rue Jean Vivant.

Comme nous l’avions déjà annoncé, nous planterons tout au long de la rue, un alignement de fruitiers anciens.

Avec l’aide du Conservatoire de Montesquieu, nous avons sélectionné une vingtaine de variétés originaires du Béarn et plus particulièrement de la région d’Orthez. 

Ces fruitiers ancien seront accompagnés de fruitiers sauvages, pommiers, poiriers, néfliers, pruniers et alisiers divers.

Venez nombreux, il faudra des bras et nous comptons faire de ces journées un hommage à Jean Vivant et une fête de de l’association pour clôturer l’année 2012.

Publié dans Aucune

Nettoyage 2012

Le samedi 3 novembre, une douzaine de bénévoles armés de débroussailleuses, de cisailles ou de sécateurs se retrouvaient à 9 heures sur la plantation pour le nettoyage annuel, Marc, Christian, Pierre, Philippe, Marie, Annie, Françoise, Nanou, Bernard et serge ; Louis-Philippe, lui, est arrivé avec le BobCat de l’entreprise Nature et Paysage, aimablement prêté par Benoit Laborde.

Pendant que nous fauchions la prairie du bas, Marc et Louis-Philippe s’attaquaient à la partie du haut.

A 11 heures le BobCat nous abandonnait victime d’une fuite sur le circuit hydraulique.

Tout le monde s’est alors attaqué au nettoyage manuel des arbres, pied après pied.

A midi trente l’essentiel était fait.

A 14 heures, Marc et Bernard se retrouvaient sur le chantier pour améliorer l’accès à l’hôtel des insectes.

En passant | Publié le par

Les projets pour 2012

L’association s’était engagée dès le début à participer à diverses manifestations, Nature Y Culture au mois de Mai et à la semaine du développement durable en Avril ; nous aurons l’occasion d’y revenir.
Le Conseil d’Administration se réunira prochainement pour préparer les actions déjà annoncée au cours de l’AG, opération nichoirs, signalétique, rue Jean Vivant, dossier Refuge Municipal d’Oiseaux…
Nous vous tiendrons informés.
Publié dans Aucune | Laisser un commentaire

Dimanche 26 décembre

Une petite délégation a visité le chantier et en a profité pour poser quelques grillages protecteurs.
Théodore, 9 mois, a vérifié si son alisier était bien planté. Il a eu l’air satisfait.
Publié dans Aucune | Laisser un commentaire