CA du 23 février 2011

CONSEIL D’ADMINISRATION du 23 février 201

Ordre du jour :

Premiers bilans

  • Plantations réalisées et non réalisées.
  • Inventaires
  • Interventions à l’école de la Chaussée.
  • Finances
  • Blog

Projets

  • Nouvelles plantations
  • Signalétique
  • Refuge d’oiseaux LPO
  • Rue Jean Vivant
  • Inventaires de printemps
  • Semaine du développement durable
  • Manifestation Nature et Culture

Présents : Gilles Fert, Christian Barrère, Bernard Lavignotte, Marc Cauhapé, Louis Philippe Dupouy, Philippe Gaudet.

Excusés : Jacqueline Vivant.

Tous les points à l’ordre du jour sont présentés par document écrit et par diaporama.         A l’issue des débats, le CA décide de soumettre les projets à la municipalité. Il est urgent de demander une rencontre avec les élus car la plupart de ces projets requièrent l’assentiment et la collaboration de la collectivité.

Premier bilan

Plantation

A ce jour, 210 arbres environ ont été plantés sur les deux sites prévus dans la convention. Le projet a rencontré un succès important : à ce jour l’association compte plus de 130 adhérents et une bonne soixantaine de bénévoles a participé aux deux plantations.

Nous tenons à remercier avant toute chose l’entreprise Lagière l’Ami des jardins et les pépinières Demarsan qui nous ont apporté un soutien remarquable.

Au total cela représentera plus de 50 variétés :

Alisier blanc (Sorbus aria), Alisier torminal (Sorbus torminalis), Amelanchier commun (Amélanchier ovalis), Argousier (Hippophae rhamnoides), Aulne glutineux (Alnus glutinosa), Bouleau d’Europe (Betula verrucosa), Bourdaine (Rhamnus frangula), Buis commun (Buxus sempervirens), Cerisier à grappes (Prunus padus), Cerisier de Sainte-Lucie (Prunus mahaleb), Charme commun (Carpinus betulus), Châtaignier européen (Castanea sativa), Chêne-liège (Quercus suber), Chêne pédonculé (Quercus robur), Chêne pubescent (Quercus pubescens), Chêne sessile (Quercus petraea), Chêne tauzin (Quercus Pyrenaica), Chêne vert (Quercus ilex), Cognassier (Cydonia vulgaris), Cormier (Sorbus domestica), Cornouiller mâle (Cornus mas), Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea), Erable champêtre (Acer campestre), Fusain d’Europe (Euonymus europaeus), Genévrier commun (Juniperus communis), Hêtre commun (Fagus sylvatica), Houx (Ilex aquifolium), Laurier sauce (Laurus nobilis), Lierre commun (Hedera helix), Mélèze commun (Larix decidua), Merisier (Prunus avium), Néflier commun (Mespilus germanica), Nerprun purgatif (Rhamnus cathartica), Noyer commun (Juglans regia), Peuplier noir (Populus nigra), Peuplier tremble (Populus tremula), Pin maritime (Pinus pinaster), Pin parasol (Pinus pinea), Pin sylvestre (Pinus sylvestris), Poirier sylvestre (Pyrrhus pyraster), Pommier sauvage (Malus sylvestris), Prunellier (Prunus spinosa), Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia), Saule marsault (Salix caprea), Saule des vanniers (Salix viminalis), Sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), Sureau noir (Sambucus nigra), Sureau rouge (Sambucus racemosa), Tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos), Tilleul à petites feuilles (Tilia cordata), Troëne commun (Ligustrum vulgare), Viorne lantane (Viburnum lantana), Viorne obier (Viburnum opulus).

Cependant, quelques plantes n’ont pas été installées

Première raison :

Certaines espèces franchement calcifuges sont en attente en raison de la teneur en calcaire des deux parcelles pré-citées ; soitChêne tauzin, Chêne liège, Bourdaine, Arbousier, Houx…

Deuxième raison :

Certaines espèces des zones humides n’ont pas été prévues dans la première phase ; il s’agit des saules et des peupliers ; soit Saule marsault (déjà présent) Saule osier ou Saule des vanniers, Saule blanc, Saule fragile pour la famille Salix et Peuplier noir, Peuplier tremble et Peuplier blanc pour la famille Populus. D’après les tests de PH réalisés, les sols de la rive Ouest semblent plus neutres que ceux de la rive Est. Les saules et peupliers viendraient en dessous de la plantation initiale sur la berge face au cyprès chauve.

Travail avec l’École de la Chaussée de Dax

Bernard a été sollicité par Marc Cauhapé, directeur de l’école. Il est intervenu à l’école de la Chaussée à plusieurs reprises. Tout d’abord auprès des enseignants pour exposer le projet de l’association et discuter des attentes des enseignants. Quelques pistes ont été définies. Par la suite il est allé sur le terrain avec les enseignants puis avec quelques classes. Un diaporama sur le thème des relations entre l’oiseau et l’arbre a été présenté dans 3 classes. Divers ateliers ont été mis en place, mangeoires à oiseaux, semis etc.

De nouvelles interventions sont prévues dès la rentrée des vacances de février ; ce travail se poursuivra dans le cadre de la semaine du développement durable. Les travaux réalisés seront présentés lors de la manifestation Nature Y Culture.

Blog

Un blog a été crée afin de tenir informés tous les membres et partenaires de l’association. On peut y trouver les statuts de l’association, la procédure d’adhésion, les réalisations et les projets de l’association. Il suffit de se rendre sur https://orthezbiodiversite.wordpress.com

Finances

Au jour du CA, l’association comptait123 adhérents. Les recettes s’élèvaient à 3045 €, dont 1500 € du Rotary. Les dépenses s’élèvent à 54,60 € avant réception de la facture des arbres.

Projets, suggestions et extension de la plantation

-I- Poursuite des plantations

Nous proposons l’introduction des essences que nous venons de citer. Demande de deux zones hors convention pour ces deux groupes, plantes calcifuges et plantes de zones plus humides.

La première plantation pourrait se faire sur la rive Nord-Ouest, juste avant la zone des aulnes du fond du lac avec renforcement de la haie sur le côté opposé du chemin avec Houx, Bourdaines, Néfliers, Arbousiers. Ces plantes sont actuellement en possession de l’association

La deuxième plantation pourrait se faire sur la rive Est, en prolongement des deux parcelles que nous venons de planter et qui nous semble propice aux saules et aux peupliers. Cette deuxième plantation pourrait se faire en collaboration avec l’École de la Chaussée de Dax avec qui nous avons déjà travaillé.

-II- Pose d’un panneau explicatif

Nous proposons de poser un panneau à l’entrée de la plantation afin d’informer le public de notre action et de l’existence de cette plantation conservatoire. Le financement de ce panneau serait pris en charge par l’association. Des devis sont à l’étude.

-III- Mise en place de panonceaux informatifs

Nous proposons de créer, tout autour du lac, un parcours informatif destiné aux promeneurs et permettant d’identifier les essences présentes tout autour du lac du Grecq. Le financement des ces panonceaux pourrait être pris en charge par l’association. La pose des supports et des panonceaux reste à étudier avec les collectivités locales. Un examen des réglementations est souhaitable. Des devis sont à l’étude.

-IV- Un Refuge d’Oiseaux sur le site du Lac du Grecq

Comme nous l’avions indiqué dans notre projet global, nous proposons de donner à ce site le statut et le label Refuge Municipal LPO. Cela demande tout d’abord un accord de principe. Ensuite il sera nécessaire de rencontrer le responsable Refuges de la LPO Aquitaine, Jean-Paul Renault afin de prendre connaissance du cahier des charges, des démarches et des exigences ou/et contraintes éventuelles.

Une première sortie inventaire oiseaux a été effectuée par quelques membres de la LPO ; les sorties prévues lors de la manifestation Nature Y Culture pour suivront cet inventaire.

Un label Refuge Municipal nous paraît susceptible de participer à une bonne image de la commune au même titre que le label Ville Fleurie et s’inscrire dans les objectifs de l’Agenda 21.

-V- La rue Jean Vivant

La rue Jean Vivant, nous semble-t-il mérite quelques aménagements qui seraient le modeste reflet de son œuvre ; nous proposons d’étudier avec la collectivité comment agrémenter sa rive d’une plantation. L’idée est émise de la dédier aux fruitiers et de la consacrer aux fruitiers sauvages et aux variétés anciennes

-VI- Inventaire de printemps

Nous proposons d’organiser avec les bénévoles de l’association et quelques spécialiste, un inventaire des fleurs et graminées du site. A la suite de ces inventaires nous pourrons étudier un programme d’introduction d’espèces locales comme nous l’avons fait pour les arbres et arbustes.

-VII- Semaine du développement durable

Semaine du 1 au 7 avril. Nous nous sommes engagés à intervenir dans trois écoles, La Chaussée, Castétarbe et Soarns.

Trois thèmes :

  • -L’abeille et le monde végétal.
  • -L’oiseau et l’arbre.
  • -L’arbre dans l’école et autour de l’école.

-VIII- Nature Y Culture

20 et 21 mai sur le site du lac du Grecq. Nous participerons également à cette manifestation en collaboration avec la LPO

Au programme :

Visite du site à la découverte des arbres et des fleurs, visite du site à la découverte des oiseaux.

Publicités